Kossi Essodina Télou compte jouer sa carte pour la réussite du PND

0
112

Le Plan National de Développement (PND 2018-2022) vient d’emballer un investisseur de taille pour sa mise en oeuvre. Il s’agit de la société Aricia Capital qui compte investir dans les différents axes de cet ambitieux programme du Chef de l’Etat pour redynamiser l’économie nationale et acter le développement du pays. C’est dans une interview accordée à togoenlive en marge du Forum économique Togo-UE, que le Directeur général de la société,  Kossi Essodina Télou  l’a réaffirmé.

Togoenlive : Présentez vous à nos lecteurs.
Kossi Essodina Télou : Vous avez monsieur TELOU Kossi Essodina Directeur Général de Africa Capital, une entreprise privée de personne juridique de droit Brésilien. Nous sommes ici dans le cadre du PND.

Togoenlive : Quels sont vos objectifs en venant à ce forum ?

Nos objectifs sont très clairs: apporter notre contribution en terme de projets liés à l’axe 1 et 3 du PND pour accompagner le développement. L’axe 1 et 2 parlent de l’Agrobusiness en général et tous les projets liés à la transformation agricole togolaise et l’axe 3 aborde les questions de logistique d’énergie ainsi que l’inclusion sociale.

Togoenlive : Qu’est ce que vous pensez apporter à la réalisation du PND ?

Actuellement notre premier projet porte sur la cantine scolaire et les restaurants sociaux. Nous sommes en train de parler de quatre mille cinq cent (4 500) emplois directs avec ce projet qui ouvrira par exemple dans la région des plateaux avec cinq (5) unités de transformations de production locale et au-delà, investir dans les agropôles pour alimenter notre chaîne de valeur. Il y a également un projet qui va impacter l’agriculture, le commerce, l’industrie et la base alimentaire de notre pays . Nous travaillons aussi à l’inclusion des femmes, des jeunes partout où nous serons installés.

Togoenlive : Parlez-nous de votre structure Africa Capital

Africa Capial est une entreprise spécialisée dans le consulting du commerce international et d’investissement étranger. Notre objectif est de rapprocher le secteur privé latino américain spécialement brésilien au secteur privé togolais en  créant un partenariat entre les deux secteurs privés pour travailler sur des projets communs de développement dans le sens d’investissement étranger et aussi sur des projets pouvant impacter l’économie togolaise.

Togoenlive : Pouvez-vous nous parler de vos preuves dans ce domaine ?
Africa Capital a un bureau et un siège général au Brésil. Nous avons une représentation commerciale ici au Togo. Nous sommes en négociation pour ouvrir des cabinets au niveau de la Gambie, du Mali, du Burkina faso et du Benin. Après le séjour de Lomé, nous serons en Gambie pour la rencontre avec la chambre de commerce et certaines autorités gambiennes pour l’ouverture officielle de nos bureaux dans ce pays et au-delà de ça les structures avec lesquelles nous sommes venues et le groupe va piloter le projet d’alimentation dont il est question ici . Le projet a officiellement prospéré au Portugal, en France et au Congo. Donc nous avons de bonne base solide qui nous permettrons maintenant de travailler pour accompagner le gouvernement dans les efforts de développement et aider à contribuer d’une manière ou d’une autre à l’inclusion sociale au progrès du Togo et de la sous région.

Togoenlive : Vous avez parlé de l’employabilité de quatre mille cinq cent (4 500) jeunes dans ce secteur, comment ça sera fait en court, moyen et long terme?

Par l’exemple dans la région des plateaux, nous aurons à installer cinq (5) unités de transformation alimentaire et  nous allons employer depuis le jardinier jusqu’au directeur général. Donc il y a une partie de cette main d’œuvre qui sera formée au Brésil et il y aura une partie qui va se spécialiser ici. Les bonnes dames qui vont se charger des cantines et les revendeuses qui vendent dans les écoles, seront formées et nous allons les injecter dans les unités de transformation. C’est à partir de cette base que nous allons inclure toute la main d’oeuvre locale et qualifiée et l’actualiser pour qu’elle puisse répondre à notre demande.

Togoenlive :Le Togo prévoit investir plus de 422 milliards dans ce programme, vous en tant que partenaire potentiel combien vous pensez investir à ce projet ?

Sur ce projet juste le projet NUTRIFAST, nous allons injecter 2 milliards de dollars. Avec ça, nous pensons que nous participons d’une manière ou d’une autre à la réussite du PND.

Togoenlive : Pour ce forum, qu’est ce que vous avez à dire aux lecteurs ?

C’est bien de savoir qu’il y a de nos compatriotes, de nos frères qui lisent les journaux locaux et cela est très important. Mais j’aimerais juste leur dire que le futur du Togo et de l’Afrique dépend de chacun de nous. Nous lançons un appel vibrant aux forces vives togolaises et spécialement à la jeunesse de croire à notre potentialité car nous sommes capables de relever le défi. Le gouvernement est en train de donner les bases juridiques nécessaires et il est temps que nous nous levions pour accompagner les opportunités qu’offre le Togo à la jeunesse. Ensemble, nous pouvons relever le défi de développement, d’emplois et de la pauvreté dans nos milieux. Cela se voit déjà à la tête de notre gouvernement que c’est un jeune qui est rigoureux. Il nous inspire et surement il doit inspirer les autres aussi à y croire que tout est possible. C’est triste, le chef de l’Etat a mentionné aujourd’hui lors de l’ouverture du Forum qu’il est très triste de voir nos jeunes frères se noyer dans en mers quelque part pour essayer de trouver une vie meilleure. Je vous rassure que nous avons tout ici pour réussir et actuellement il y a de le volonté politique. Pour finir,nous invions nos frères à croire aux projets d’Africa Capital, présente à Lomé par NUTRIFAST. Nous sommes là pour accompagner cette jeunesse qui a envie de réussir et qui réussira.

Interview réalisée par Prudence A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here