Togo : les activités du projet ‘AmplifyPF’ officiellement lancées

0
48

Les activités du projet ‘AmplifyPF’ ont été officiellement lancées mardi à l’hôpital de Bè à Lomé par le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Professeur Moustafa Mijiyawa. Démarré depuis le 26 juin 2018, ‘AmplifyPF’ est un projet régional financé par le gouvernement américain à travers l’USAID à hauteur de 18,5 millions de dollar us sur une période de cinq (5) ans. Il vise à mobiliser les partenaires pour élargir l’accès et l’utilisation des services de planification  familiale (PF) de qualité dans la région Ouest Africaine afin de contribuer à la réalisation des objectifs du partenariat de Ouagadougou d’atteindre 2,2 millions d’utilisateurs supplémentaires de PF d’ici 2020.

Durant cinq (5) ans, du 26 juin 2018 au 25 juin 2023, le projet AmplifyPF va apporter un appui au District sanitaire pour améliorer les prestations de services de PF et, d’autre part, assurer une meilleure coordination des projets Santee de Reproduction/Planification familiale (SR/PF) financées par le gouvernement américain dans la sous-région.

Selon le ministre Mijiyawa, la planification  familiale est reconnue à travers le monde comme l’un des moyens les plus rapides, les plus faciles et les moins coûteux  pour prévenir les décès maternels  et infantiles et de maintenir la santé et le bien-être des femmes et des familles et de garantir le développement socio-économique des communautés. Mais, fait-t-il remarquer, que seul 17,3 % des femmes en âge de procréer utilisent une méthode contraceptive moderne, elles  ont encore en moyenne 05 enfants chacune alors qu’une une femme sur trois a des besoins non satisfaits en planification familiale, 401 femmes décèdent pour 1000 naissances vivantes et 27 enfants sur 1000, meurent avant d’atteindre 28 jours.

« Une telle situation n’est évidemment pas sans risque pour nos mères, nos femmes et sœurs en âge de procréer. Les familles entières sont régulièrement endeuillées car donner la vie devient pour ces femmes le risque le plus élevé. Nous voulons exprimer notre reconnaissance au peuple américain pour cet appui à travers le projet ‘Amplify’ qui s’inscrit dans les activités de mon département en faveur de la PF contenues dans le Plan d’Action National Budgétisé de Planification familiale de 2017-2023 », a-t-il déclaré.

Trois districts sanitaires pilotes seront pris en compte pendant les 5 prochaines années. A l’issue, le projet sera étendu à d’autres districts sanitaires sur toute l’étendue du territoire national.

L’ambassadeur des USA au Togo, Eric Stromayer donne les raisons expliquent le financement du projet Amplify PF.

« Nous venons de lancer le projet planning familial qui est critique pour la santé des togolais. Je suis très content d’être là en tant que représentant du peuple américain à travers le partenariat avec l’USAID. Je veux remercier les partenaires qui sont ici sur place et qui s’y attèlent depuis longtemps pour améliorer les progrès en matière de l’amélioration de la planification familiale au Togo. La planification familiale est importante pour la santé des femmes et des jeunes et en partie pour l’avancement  du Plan National de Développement (PND). Avec le planning familial, c’est bien démontré à travers le monde que les populations améliorent leur santé et la croissance économique augmente », a-t-il indique.

Le projet Amplify PF intervient dans un contexte où la mortalité maternelle et infantile demeure élevée dans la région Ouest Africaine avec un ratio qui oscille entre 315 et 679 décès pour 100 000 naissances vivantes, dans les pays du partenariat de Ouagadougou à savoir le  Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo par le consortium composé de Pathfinder International, Population Council et le CRESAC.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here