Aboka et les revendeuses du marché d’Adidogomé Assiyéyé accordent leurs violons

0
256

Les cris de détresse des femmes revendeuses du marché d’Adidogomé Assiyéyé sont entendus. Le président de la délégation de la préfecture du Golfe, Kossi Aboka a, au cours d’une rencontre festive tenue mercredi avec les bureaux des différentes associations dudit marché, promis apporter des solutions à leurs différentes préoccupations.

Selon M. Aboka, la délégation spéciale de la préfecture du Golfe a pour rôle d’améliorer les conditions de ces femmes afin qu’elles puissent faire aisément leurs activités commerciales et contribuer au développement de leur localité.

« Les doléances des femmes sont légitimes. Il s’agit de construire des magasins sur la clôture parce qu’il faudrait mettre des claustras pour qu’il y ait une ventilation dans le marché. Nous avons vu que la sécurité du marché est une question primordiale, mais également il faut qu’il  y ait une aération dans le marché pour que les femmes puissent respirer. Les femmes ont aussi demandé qu’on puisse ouvrir un passage au niveau du magasin qui servira de dépôt des marchandises. Nous allons donc demander à ce que l’entreprise qui fait le travail le fasse pour qu’elles puissent y avoir accès facilement », a promis M. Aboka.

A leur tour, les femmes revendeuses du marché d’Adidogomé Assiyéyé disent être satisfaites de ce que leur cri de détresse ait été entendu par l’autorité.

« Nous avons adressé une lettre au président de venir fêter le 1er mai avec nous, mais il n’est pas venu. Après nous sommes parties le voir, il nous a dit que la lettre ne lui est parvenue. C’est suite à ça qu’il a dit qu’il viendra nous rencontrer. Aujourd’hui, il est venu nous dire que c’est parce qu’il n’a pas reçu la lettre. Nous sommes fières de sa venue parce qu’il a également promis trouver des solutions à nos différents problèmes. Il a promis faire des claustras au niveau de la clôture pour que l’air puisse rentrer dans le marché. Il a également dit qu’il va faire construire des magasins qui s’ouvriront en dehors de la clôture et demander à l’entreprise qui fait la clôture d’ouvrir une porte d’accès au niveau du magasin », s’est réjouie Dangbui, présidente du marché d’Adidogomé Assiyéyé.

Faisant d’une pierre deux coups, M. Aboka a invité les bonnes dames à participer massivement aux élections du 30 juin pour  que toutes leurs préoccupations soient prises en compte.

A sa suite, le chef canton d’Aflao Sagbado, Togbui Edem Semekonawo IV a appelé les femmes à s’organiser pour amorcer elles le développement du marché d’Adidogomé. Il leur a dit qu’elles pouvaient instituer une cotisation mensuelle ou trimestrielle qui leur permettra de commencer par régler certains de leurs problèmes. Il les a également conviées à voter massivement pour la liste des femmes lors des prochaines élections locales pour que leurs doléances soient prises en compte.

La rencontre s’est achevée par la presentation des différentes commissions du Réseau des associations du marché d’Adidogomé Assiyéyé (RAMA) et un cocktail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here