La 2e édition du concours de danses ‘Sympa’ remportée par Héro Djéridè de Soudou

0
89

La 2e édition du concours de danses traditionnelles Sympa (Sympadanse) a connu son apothéose le dimanche 28 avril dernier à Bafilo dans la préfecture d’Assoli. Initié l’année dernière par l’artiste togolaise de la chanson, Bibi Reine avec l’appui du Fonds d’Aide à la Culture (FAC) et de la compagnie pétrolière Togo Oil Company (T-Oil), ce concours dont la deuxième édition s’est déroulée dans une ambiance festive, a été remporté par le groupe de Héro Djéridè de Soudou, qui est reparti avec une somme de 200 000 FCFA, un trophée et une attestation de participation.

Selon les organisateurs, le concours de danses traditionnelles Sympa (Sympadanse) a pour objectif de revaloriser le patrimoine culturel en pays Tem et faire de la culture un levier de développement socio-culturel.

« Il vise également à redonner vie aux groupes « Sympa » et par ricochet, les conduire vers l’excellence », a ajouté le Président du Comité d’Organisation du concours, Tchagouni Ariziki.

Le concours a démarré le 1er avril dernier et a connu la victoire du groupe de Héro Djéridè de Soudou, qui a remporté un trophée, une enveloppe d’une valeur de 200.000FCFA et une attestation de participation. Il est suivi des groupes, Nokoudoumoh de Sokodé (2e) et Solim de Bouworo (3e), qui ont reçu respectivement une somme de 100 000 FCFA et de 50 000 FCFA, plus une attestation de participation chacun. Les deux derniers groupes ont reçu chacun, un prix d’encouragement d’un montant de 30 000 FCFA et une attestation de participation.

Le président du jury, Ezoula Sama énumère les critères qui ont permis de départager les groupes.

« Les critères de sélection ont été l’entrée en scène, la qualité des chants et danses, l’harmonie des groupes, l’originalité du spectacle, le message véhiculé, le timing et la sortie de scène », a-t-il expliqué.

Le Représentant du chef canton d’Alédjo Kadara, Zato Aboudou Ayouba et le Président du Comité d’Organisation dudit concours, Tchagouni Ariziki ont exprimé leur reconnaissance aux autorités pour avoir pensé à la culture. Ils ont également remercié la promotrice qui entend propulser les groupes « Sympa » loin.

« Ce festival va permettre aux différents groupes non seulement de travailler davantage, mais aussi de faire en sorte que cette danse soit suffisamment connue des Togolais », ont-ils laissé entendre.

A son tour, Bibi Reine a remercié le FAC et T-Oil, grâce à qui l’évènement a été une réussite.

« Nous souhaitons voir la danse « Sympa » se transmettre de génération en génération pour la valorisation du patrimoine culturel togolais », a-t-elle émis.

Rappelons qu’en dehors des prix qui sont décernés aux différents groupes de danses, la promotrice de l’évènement a offert des vivres et des non-vivres aux personnes âgées et des kits scolaires aux meilleurs élèves de la préfecture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here