Locales : Bawara appelle l’opposition à l’ouverture pour qu’un compromis soit trouvé

0
274

Le ministre en charge de la fonction publique a répondu lundi aux partis politiques de l’opposition qui dénoncent le découpage des communes et le fichier électoral tel qu’il sera constitué pour les prochaines élections locales. Pour Gilbert Bawara, c’est suite à la demande de la coalition de l’opposition reçue en audience le 20 mars par le Chef de l’Etat, que la révision des listes électorales a été actée. Toutefois, le porte-parole du gouvernement appelle ceux qui ont des doutes et des questionnements  sur ces sujets à être ouverts envers le ministre de l’administration territoriale et la Commission électorale Nationale Indépendante (CENI) pour que leurs suggestions et appréhensions soient prises en compte.

Intervenant lundi sur radio Victoire, M. Bawara a expliqué que c’est suite à la rencontre entre le reste de la coalition de l’opposition et le Président de la République que la décision de la révision des listes électorales a été prises non seulement pour permettre aux acteurs politiques mais à l’ensemble des togolais qui n’avaient pas pu se faire enrôler à l’occasion des élections législatives, de pouvoir le faire pour pouvoir être à la fois candidats et voter lors des élections prochaines. Pour lui, il s’agit d’une question à laquelle le gouvernement et la CENI ont toujours réfléchi de façon minutieuse et approfondie.

« Il y a aucun problème puisque c’est une question à laquelle nous avons toujours réfléchi au niveau du gouvernement et elle a été minutieusement approfondie par la CENI. Mais en même temps, on est assez disponible au niveau du gouvernement comme au niveau de la CENI pour que les suggestions les appréhensions de nos frères et sœurs de l’opposition soient prises en compte et qu’ils soient rassures afin que ce processus se déroule dans la sérénité et la quiétude », a-t-il déclaré.

Rappelons que l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) un ancien parti membre  de la coalition de l’opposition qui dénonce également le découpage des communes et la prochaine révision des listes électorales, a annoncé dimanche à Tsévié lors d’un meeting politique sa participation aux élections locales. Elle rejoint ainsi le reste de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition qui envisagent faire une liste commune pour participer à ces élections.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here