A la tête de l’ACAD, Gafan veut redynamiser le secteur du transit et de la logistique

0
39

Les activités de l’Association des commissionnaires agréés en douane (ACAD) sont officiellement lancées vendredi dernier à Lomé. L’Association présidée par Charles Kokouvi Gafan, a pour objectif de redynamiser le secteur du transit et de la logistique depuis longtemps miné par des problèmes. Elle compte jouer un rôle de premier plan dans la professionnalisation du métier. L’ACAD en effet est un cadre de réflexions et d’actions communes de professionnels formalisés du secteur du transit et de la logistique. Elle est dirigée par un bureau de 12 membres, présidé par Charles Kokouvi Gafan, Président Directeur General de Bolloré Transport & Logistics Togo.

Pour M. Gafan, l’Association va se muer en une force de propositions pour une meilleure organisation du secteur tout en renforçant son apport à l’émergence de l’économie togolaise.

« Nous mettre ensemble, traduit notre volonté à faire progresser les pratiques de notre métier, à accroître notre visibilité et notre représentativité…bref, constituer un corps de convergence de bonnes pratiques pour donner davantage de crédit à notre profession commune », a-t-il affirmé.

Comme toute organisation, l’ACAD se donne également pour missions la défense des intérêts des entreprises membres, l’analyse des pratiques et la prise d’initiatives liées à la profession et aussi le rôle d’interlocuteur des autorités ou toute autre partenaire économique pour le secteur.

« Depuis quelques années, les pouvoirs publics togolais multiplient des initiatives en vue de rendre le pays plus attractif. Grâce aux réformes déjà opérées, le Togo a enregistré une percée très remarquable dans le Doing Business l’année dernière. Malgré ses résultats très encourageants, les autorités nourrissent la volonté de garder ce cap ainsi que l’ambition de descendre sous la barre de 100 dans le prochain classement Doing Business. Pour réussir le pari de ces réformes, il faut un engagement de tous les acteurs économiques notamment les commissionnaires agréés en douane », a laissé entendre le Président de l’ACAD.

Rappelons que l’ACAD a la particularité d’être constitué de sociétés jouissant d’un agrément de commissionnaires en douane dont les principes fondamentaux sont basés sur la probité morale sans faille.

Prudence A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here