Les 7 propositions du CAR pour la rénovation de la Coalition et l’atteinte de ses objectifs

0
315

Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) revient sur la décision de suspension de ses travaux à la participation de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition. Face à la presse mercredi à Lomé, Me Yawovi Agboyibo entouré de ses lieutenants Jean Kissi et Awoku Nador, ont annoncé leur volonté de retourner dans ce regroupement de l’opposition, mais à condition que les choses se fassent autrement. Dans un document intitulé : « Proposition de rénovation de la C14 », le parti des déshérités fait sept (7) propositions sur lesquelles doivent être dorénavant fondées les principes d’Unité de l’opposition pour l’atteinte de l’alternance à la tête de l’Etat au plus tard en 2020.

Pour le CAR, il faut que les principes d’unité nationale, de vérité et de liberté soient érigés en valeurs cardinales pour la réorganisation et la rénovation stratégique de la Coalition.

De même, le parti de l’ancien premier ministre propose que la Coalition soit conçue de manière à en faire une structure souple à une coopération horizontale entre les partis membres pour l’atteinte des objectifs du groupe.

Le parti du ‘bélier noir » estime que les partis membres de la Coalition doivent se fixer une orientation politique caractérisée par le recours aux pressions couplées avec le dialogue en vue d’amener le régime à concéder aux réformes constitutionnelle, institutionnelles et électorales nécessaires à la suppression des obstacles à l’alternance par voie démocratique.

Aussi, propose-t-il que les réformes et leur exécution se fassent conformément au « principe de consensus » prescrit par l’Accord Politique Global à des fins de promotion de l’unité nationale.

En ce qui concerne la conclusion des alliances pour les élections locales en vue, elle doit passer par deux étapes: la première doit consister à ouvrir des discussions bilatérales entre les partis membres de la Coalition, pour les concessions qu’ils sont disposés à s’accorder tandis que la deuxième sera une plénière au cours de laquelle les partis membres auront à confirmer les concessions accordées et à en dresser un procès -verbal de synthèse à signer par tous, selon le CAR.

« La même procédure à deux niveaux doit être appliquée à l’élection présidentielle de 2020, avec la particularité que chaque parti membre jouisse, dans le cadre d’un scrutin à deux tours à rétablir, de la liberté d’avoir un candidat de son choix au premier tour, et s’engage à apporter son soutien au candidat d’un parti allié qui viendrait à être retenu pour le second tour », propose l’ancien parti membre de la Coalition.

Et enfin, le parti de Me Agboyibo pense que la rénovation à opérer s’accompagne d’un réaménagement de la dénomination de la Coalition et d’un renforcement de ses liens de coopération avec les organisations de la société civile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here