L’ANPC outille ses agents pour une meilleure assistance aux personnes vulnérables

0
39

L’Agence nationale de la protection civile (ANPC) veut outiller ses agents pour une parfaite assistance des populations vulnérables. Elle a ouvert lundi à Lomé avec l’appui technique et financier de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), de l’Union Européenne (UE) et de la Banque mondiale, trois jours de formation à l’endroit des acteurs nationaux en matière d’évaluation rapide post catastrophe.

La rencontre permettra aux acteurs impliqués dans la gestion des catastrophes naturelles de se familiariser avec la méthode d’évaluation rapide humanitaire, de mieux maîtriser l’usage des outils d’évaluation et de s’approprier les techniques d’élaboration des données pouvant servir d’outils de plaidoyer et de mobilisation des ressources.

Selon le Colonel Baka Yoma, Directeur de l’ANPC, une bonne évaluation est indispensable en cas de situation d’urgence pour pouvoir assister les personnes vulnérables.

« Dans les évaluations, les gens ne sont pas outillés, soit certaines personnes sont oubliées, soit on fait une duplication. C’est pour donc permettre aux gens d’avoir de bonnes données après les évaluations en vue de donner à l’Etat, à l’ANPC et aux circuits d’intervenir efficacement dans le relèvement », a-t-il indiqué.

Crée par décret 2017-011/PR du 31 janvier 2017, l’ANPC joue un grand rôle à travers ses missions et actions en matière de prévention et de gestion des catastrophes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here