Togo: 164 891 personnes seront vaccinées contre la méningite du 11 au 15 avril dans les savanes

0
47

Le gouvernement togolais poursuit les activités de riposte contre l’épidémie de la méningite qui sévit depuis deux mois déjà dans le district de Kpendjal-Ouest (Nord Togo) avec environ 200 cas dont 7 morts. A la suite d’une prise en charge totale et gratuite de tous les cas, qui a permis de maîtriser l’épidémie, le ministère en charge de la santé lance une nouvelle campagne de vaccination de riposte contre les cas sporadiques dans le district de Kpendjal-Ouest, Kpendjal et dans la zone de l’Oti 1. Cette campagne de vaccination qui prendra en compte 164 891 personnes dont 85 686 du district de Kpendjal-Ouest, 50 461 de Kpendjal et 28 744 de la zone de l’Oti de la tranche d’âge de 2 à 29 ans, démarre ce jeudi 11 avril et pour finir le lundi 15 avril prochain.

Selon Sossinou Awoussi, secrétaire général du ministère de la santé et de l’hygiène publique, depuis l’apparition de l’épidémie dans la région des savanes, le gouvernement et ses partenaires ont vite réagi à travers la prise en charge totale gratuite des cas constatés et des mesures préventives afin de la circonscrire.

« Avec l’appui des partenaires, des vaccins ont été convoyés vers la région des savanes pour une campagne de vaccination de riposte. Nous avons eu assez du temps, pour prendre en charge totalement et gratuitement tous les cas. Aujourd’hui, l’évaluation des cas au CHR et à l’hôpital de pédiatrique de Dapaong est gratuite et a permis de maîtriser l’épidémie. Nous avons malheureusement eu 7 morts sur les 200 cas enregistrés. Nous lançons aujourd’hui une nouvelle campagne pour endiguer définitivement l’épidémie », a indiqué M. Awoussi.

Prévue du 11 au 15 avril prochain, la campagne de vaccination prendra en compte les personnes dont l’âge est compris entre 2 et 29 ans.

Le nombre total de personnes à vacciner est de 164 891 répartie comme suit : district de Kpendjal-Ouest 85 686, Kpendjal : 50 461 et Oti : 28 744.

Les populations concernées sont donc invitées à répondre à cette campagne de vaccination pour endiguer définitivement l’épidémie.

« Nous demandons à tous les populations de ces zones se faire vacciner et faire vacciner leurs enfants pour qu’on puisse rompre la chaîne de transmission », a lancé M. Awoussi.

La méningite est une maladie qui se manifeste par une forte fièvre, les céphalées, la raideur de la nuque etc. Pour l’éviter, il faut se protéger de la poussière, asperger de l’eau sur le sol avant de balayer, éviter les regroupements de grande envergure puisque la transmission se fasse de personne malade à personne saine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here