Togo: le PNP contraint à manifester à Togblékopé et dans deux villes de l’intérieur

0
19

Les manifestations prévues par le Parti National Panafricain (PNP)  pour le 13 avril prochain ne pourront pas tenir conformément au programme établi. Le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales circonscrit les manifestations prévues par le parti de Tikpi Atchadam pour le compte de la ville de Lomé, dans la zone de Togblékopé et retient pour l’intérieur du pays, seulement deux villes à savoir Afagnan et Sokodé.

Dans une lettre réponse adressée au PNP, Payadowa Boukpessi, indique que pour la ville de Lomé, la plupart des voies, places et quartiers que le PNP compte emprunter au cours de la manifestation ont fait l’objet d’utilisation pour les marches de la Coalition dont le PNP fait partie durant plus de 7 mois.

« Et comme il avait été porté à votre connaissance, depuis un certain temps, les riverains de ces différents lieux nous ont indiqué qu’ils ne sont plus prêts à supporter le passage de cortège de manifestants. Il est évident qu’une telle situation peut entraîner des troubles graves à l’ordre public si des manifestations se produisent dans ces lieux, au mépris des préoccupations soulevées par les riverains concernés », lit-on dans la lettre.

Le ministre qui tient à cette remarque fait des propositions d’itinéraires au PNP et circonscrit les marches dans la zone de Togblékopé.

Pour les villes de l’intérieur du pays, M. Boukpessi fait savoir que les manifestations ne pourront se tenir que dans deux villes notamment Sokodé et Afagnan. A Sokodé, le ministre a recommandé un itinéraire tandis qu’à Afagnan, il demande aux organisateurs de prendre attache avec le préfet de la localité.

Rappelons qu’après son retrait de la coalition des 14 partis de l’opposition, le PNP a annoncé pour le 13 avril prochain des manifestations synchronisées dans dix ville sur toute l’étendue du territoire national à savoir Dapaong, Mango, Bafilo, Sokodé, Tchamba, Afagnan, Kévé, Kpalimé et Lomé et au niveau de la diaspora togolaise en Italie, en Angleterre, en Hollande, en Suisse, aux Canada et aux Etats-Unis pour exiger l’application intégrale de la feuille de route de la CEDEAO en l’occurrence la réalisation des réformes institutionnelles et constitutionnelles, la poursuite des mesures d’apaisement avec à la clé la libération des personnes arrêtées et détenues dans le cadre des manifestations politiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here