Togo: des services de soins de santé de qualité aux portes des populations

0
71

Faure Gnassingbé est plus que jamais préoccupé par la santé de ses compatriotes quels que soient leur lieu d’habitation. Après le lancement le 15 février dernier des travaux de construction de l’hôpital de référence, Saint Pérégrin à Agoè, le Chef de l’Etat a procédé mercredi à Kantè (460 km au Nord de Lomé) à la remise et au déploiement de cinq (5) premières cliniques mobiles dans la région de la Kara dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) et du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC). L’objectif de ce projet qui vise 2,7 millions de togolais répartis dans 2675 villages du Togo et vivant à plus de 15 km d’infrastructures sanitaires, est d’apporter des services de soins de santé de qualité aux portes des populations les plus enclavées.

Les unités de soins mobiles mises à la disposition des populations sont des hôpitaux sur roue comportant entre autres, laboratoire, pharmacie et équipements biomédicaux dernier-cri, qui sillonneront les villages les plus reculés du pays offrant consultation préventive et curative, optimisant la couverture du dispositif sanitaire national.

Une fois mises en service, les cliniques mobiles combleront les disparités existantes entre les régions en termes d’accès aux infrastructures sanitaires et aux soins de santé de base particulièrement pour les populations vivant dans les zones les plus reculées du territoire national.

Dans le cadre de la mise en œuvre du PUDC, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a déboursé plus de 2 milliards de FCFA pour la réhabilitation, la construction et l’équipement d’unités de soins périphériques, de centres médico-sociaux et d’hôpitaux sur toute l’étendue du territoire.

En dehors de ces cliniques mobiles, le PUDC a également mis à la disposition des centres de santé 5 ambulances, 10 véhicules et 20 incinérateurs et 100 motos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here