Togo : Après le CAR, le Togo Autrement suspend sa participation à la Coalition

0
40

Encore un parti de moins pour la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise. Après le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) de Me Yaovi Agboyibo, c’est le tour du parti le Togo Autrement de suspendre sa participation aux activités de ce regroupement de partis politiques de l’opposition. Le parti de Fulbert Sassou Attisso déplore le bilan de sa participation aux activités de la coalition des 14 partis politiques et décide de reprendre son indépendance pour assurer sa mission de formation et d’éducation, mais surtout de mobiliser et sensibiliser les populations afin qu’elles deviennent elles-mêmes, les actrices de leur libération.

Dans un communiqué rendu public mercredi, le Togo Autrement estime que la coalition des 14 partis politiques de l’opposition n’a pas réussi, depuis 18 mois qu’elle a été mise en place, à faire aboutir les revendications qu’elle a posées et à faire avancer la lutte pour l’alternance et le changement.

« En s’engageant aux côtés des autres forces démocratiques pour conduire le mouvement populaire de qui a pris naissance dans le pays le 19 août 2017, Le Togo  Autrement a cru que cette dynamique unitaire allait mettre fin au règne du régime RPT/UNIR. Mais, malheureusement cette mobilisation populaire inédite s’est étiolée comme c’est toujours le cas depuis 1990 », déplore M. Attisso dans son communiqué.

Pour le parti de Fulbert Attisso, la responsabilité de cet énième échec de la lutte est non seulement collective mais elle est surtout due à une culture l’opposition togolaise traine depuis le début de la lutte.

« La responsabilité de ce nouveau revers est collective certes, mais elle est surtout due à une culture politique que l’opposition togolaise traine depuis le début de la lutte… En conséquence, le Togo Autrement a décidé de surprendre sa participation à la Coalition et de reprendre son indépendance pour assurer sa mission de formation et d’éducation, mais surtout de mobiliser et sensibiliser les populations afin qu’elles deviennent elles-mêmes, les actrices de leur libération», conclut le document.

Va-t-on vers la dislocation de ce regroupement des partis politiques de l’opposition? C’est le wait and see!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here