Togo : le ministre en charge de la santé met en garde les vendeurs non autorisés de médicament

0
154

Le syndicat des revendeurs de produits pharmaceutiques porté sur les fonts baptismaux pour défendre les droits et les intérêts desdits revendeurs n’a pas l’aval du ministère de la santé et de l’hygiène publique. Pour le ministre de la santé et de l’hygiène publique, l’importation et la distribution des médicaments au Togo sont régies par des lois à cause de l’importance du médicament dans la vie de l’être humain.

Dans un communiqué rendu public jeudi, le ministre de la santé et de l’hygiène publique a indiqué que toutes les activités relatives à l’achat, à la préparation, à la détention, à la vente et à la dispensation du médicament relèvent du monopole des pharmaciens, conformément au Code de la santé et que toute personne désireuse de travailler au développement du secteur pharmaceutique ou mener une activité relative au secteur du médicament et autres produits de santé, doit au préalable justifier d’une autorisation délivrée par le ministre en charge de la santé.

« Considérant l’importance du médicament dans la vie de l’être humain, le ministre de la santé et de l’hygiène publique rappelle que toutes les activités relatives à l’achat, à la préparation, à la détention, à la vente et à la dispensation du médicament relèvent du monopole des pharmaciens, conformément au Code de la santé et que toute personne désireuse de travailler au développement du secteur pharmaceutique ou mener une activité relative au secteur du médicament et autres produits de santé, doit au préalable justifier d’une autorisation délivrée par le ministre en charge de la santé », écrit le ministre.

Le ministre prévient tout contrevenant à ces dispositions qui s’expose à la rigueur de la loi.

« Les contrevenants aux dispositions ci-dessus énumérées s’exposent à des sanctions prévues par ces différentes lois et à la rigueur du code pénal de la République togolaise », conclut Prof. Moustafa Mijiyawa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here