Me Apévon salue la libération des 44 détenus, mais préconise l’élargissement des autres aussi

0
97

Me Dodji Apévon s’est prononcé sur la décision de la libération des 44 détenus politiques prise mercredi dernier en conseil des ministres par le Chef de l’État, Faure Gnassingbé. Le président du parti, les Forces Démocratiques pour la République (FDR) salue la décision, mais déplore un élargissement à compte-goutte. Me Apévon trouve qu’on doit donner une connotation politique à ces dossiers afin qu’on puisse libérer tous les détenus, plutôt que de les traiter sur le plan juridique.

« Le régime libère à compte-goutte et beaucoup sont encore en détention. C’est une bonne chose, mais au début du dernier dialogue, nous avons écouté le président du Ghana dire aux autorités togolaises que tous ces dossiers ne doivent pas être traités sur le plan juridique, mais il faut leur donner une connotation politique pour qu’on puisse libérer les gens », a laissé entendre Me Dodji Apévon, lundi sur Victoire Fm.

Pour l’ancien député, si on veut aller dans le sens de l’apaisement, la mesure doit couvrir tous les détenus afin qu’on puisse définitivement tourner cette page. Car selon lui, la manière dont c’est fait, ce n’est mi-figue mi-raisin.

Me Dodji Apévon estime que la plupart de ces détenus sont arrêtés dans des conditionnement  » scabreuses » et ceux qui poursuivent n’arrivent pas à apporter la moindre preuve de leur culpabilité.

« C’est des affaires totalement bancales et on les a condamnés parce que les magistrats ont reçu des ordres dans ce sens. Nous avocats, parfois on ne sait pas notre rôle parce que lorsque nous allons plaider des dossiers dans lesquels de manière flagrante, on voit qu’il n’y a pas de preuve, mais le procureur dit qu’il faut quand-même retenir la charge et le juge aussi condamne, nous disons qu’il y a quelque chose qui ne va pas », a-t-il regretté.

L’ancien président du Comité d’action pour le Renouveau (CAR), souhaite des efforts soient faits pour que tous les détenus libérés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here