• 15 décembre 2019

Togo : les députés de la 6e législature ont effectué leur rentrée parlementaire

Les députés de la 6e législature de la 4e République s’engagent à opérer rapidement les réformes constitutionnelles et institutionnelles afin de consolider la paix dans notre pays. C’était mardi à l’occasion de leur rentrée parlementaire, dont les travaux ont été présidés par le doyen d’âge, André Johnson, de l’Union des Forces de Changement (UFC), assisté des plus jeunes députés, Sénou Soklingbé de l’Union pour la République (UNIR) et Vincent Améganvi du Nouvel Engagement Togolais (NET).

Dans son discours de circonstance, l’honorable député André Johnson a rappelé à ses collègues d’énormes défis qui les attendent pour faire avancer le pays sur la voie du développement et de la construction de la destinée commune.

« Il s’agit d’aller rapidement aux réformes constitutionnelles et institutionnelles afin de consolider la paix dans notre pays. J’ai foi en notre capacité à transcender nos divergences pour faire évoluer le cadre institutionnel et politique, une profonde aspiration du peuple Togolais », a-t-il déclaré.

Pour lui, la nouvelle Assemblée nationale a l’impérieux devoir de voter des lois justes et équitables qui renforcent le développement socio-économique dans l’intérêt général.

« C’est dire que nous devons traduire les craintes, les espoirs et les aspirations, de nos concitoyens », a-t-il précisé.

Pour y arriver, M. Johnson a invité ses collègues à un « sursaut national » qui permettra à cette législature de « marquer à jamais l’histoire du Togo ».

« L’amour de la patrie et les valeurs nationales doivent guider nos échanges. Il y a pour nous nécessité de transcender l’esprit partisan pour nous inscrire résolument dans une dynamique républicaine. Les opinions divergentes, les désaccords et les débats contradictoires ne devront pas nous faire perdre de vue l’importance de cheminer ensemble en usant du dialogue et de la bienveillance pour trouver le nécessaire équilibre qui garantisse la paix et la stabilité tout en préservant les libertés individuelles », a-t-il vivement demandé à ses collègues.

Notons qu’une commission chargée de travailler sur la révision des règlements intérieurs a été également mise en place. Elle sera réunira dans les prochains jours pour entamer son travail. La prochaine séance plénière prévue pour le lundi 14 janvier prochain. Elle sera consacrée à l’adoption des règlements intérieurs et l’élection du bureau de l’Assemblée nationale.

0 Reviews

Write a Review

TOGO EN LIVE

Read Previous

Togo: la 6e législature fait sa rentrée ce mardi 8 janvier 2019

Read Next

La coalition marche le 12 janvier pour protester contre les « coups de forces du RPT-UNIR »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *