Yark se prononce sur les circonstances des 3 décès survenus lors des manifestations

0
163

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Yark Damehame s’est prononcé lundi sur les plateau de la télévision togolaise (TVT) sur les événements qui ont occasionné ces derniers jours des morts et blessés dans le cadre des manifestations interdites de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.

Pour le Général Yark Damehame qui a présenté ses condoléances aux familles éplorées, les deux personnes décédées à Agoé, ont été contactées par un témoin qui a appelé la gendarmerie. « Après investigation, on a constaté que la première personne a été tuée par un fusil de chasse et on a remarqué des billes dans son corps. La deuxième est décédée suite à un tir de fusil. Tout ceci après un passage d’un véhicule sans immatriculation et de couleur noire. Cette scène se déroule bien entendu à Agoé Zongo », a-t-il indiqué.

Pour la troisième personne décédée à Sokodé après une blessure, le ministre a souligné que les enquêtes préliminaires révèlent qu’elle est également tuée par une bille provenant d’un fusil de chasse.

Pour ce qui concerne la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux attribuant les deux morts d’Agoé au Chef d’état major général, Félix Katangha, le ministre Yark a laissé entendre que le Chef d’État Général des Forces armées togolaises (FAT) était effectivement sur le terrain comme de son habitude lors des manifestations, pour vérifier si les dispositifs mis en place sont respectés.

C’est ce qui fut fait avec sa voiture le jour des manifestations à Agoè et en aucun cas il n’a pas tiré, plutôt il a interdit à son garde corps qui avait fait sortir l’arme de tirer », a-t expliqué.

Pour finir, le ministre lance un appel aux partis politiques de l’opposition qui sortent leurs partisans dans les rues lors de la campagne électorale , de surseoir à ces dérives parce qu’ils vont à l’encontre de la loi qui régit ce domaine. Il invite de même les autres partis qui font la campagne à poursuivre leurs activités dans la tranquillité. Pour les forces de l’ordre et de sécurité, elles ne doivent pas céder aux provocations.

Prudence A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here