Législatives du 20 décembre : les acteurs impliqués appelés à faire confiance à la FOSE 2018

0
77

La Force Sécurité Election (FOSE) 2018 compte mener à bien sa mission afin de garantir un processus électoral apaisé et sans violence. Les responsables ont expliqué vendredi au cours d’une rencontre d’échanges organisée par le ministère de la sécurité et de la protection civile en collaboration avec le secrétariat d’Etat chargé des droits de l’homme aux Organisations de la société civile (OSC), défenseurs des droits de l’homme et médias leur mission. La rencontre a permis d’informer les acteurs sur les dispositions prises par les autorités publiques pour la sécurisation du processus électoral en cours notamment de la campagne jusqu’à la proclamation des résultats.

Selon le Gal Yark Damehane, ministre de la sécurité et de la protection civile, l’objectif visé par le gouvernement en mettant en place la FOSE 2018, est de tout mettre en œuvre pour garantir la tranquillité et la quiétude auxquels aspirent tous les acteurs impliqués dans le processus des prochaines élections et des populations, tout tant consolidant des acquis des années précédentes.

« Mon département à travers la FOSE 2018 entend jouer pleinement sa partition pour garantir un processus électoral apaisé et sans violence non seulement, par des actions de prévention mais aussi et au besoin, par le maintien et le rétablissement de l’ordre public. Malgré la délicatesse de la tâche des commandants de la FOSE, il leur appartient de s’acquitter de celle-ci avec professionnalisme afin que nos concitoyens se reconnaissent dans cette Force et trouvent en elle une force qui les rassure et les protège quelles que soient leurs appartenances politiques  », a-t-il précisé.

Par ailleurs, le ministre a demandé à tous les acteurs impliqués dans le processus électoral à placer leur confiance en la FOSE qui ne ménager aucun effort pour assurer la sécurité lors des élections législatives du 20 décembre.

Pour rappel, la FOSE 2018 dirigée par Têko Koudouovoh est composée de 8 000 gendarmes et policiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here