Législatives 2018 : les femmes d’Amoutivé appelées à voter pour les candidats UNIR

0
160

Les femmes militantes et sympathisantes du parti Union pour la République (UNIR) de la commune d’Amoutivé ont été entretenues mercredi sur les enjeux des prochaines élections électorales. C’est au cours d’une rencontre d’échange initiée par le Mouvement des Femmes UNIR (MFU), qui a permis d’appeler les femmes à rester mobilisées autour de la politique du président du parti UNIR, Faure Gnassingbé, à voter pour les candidats du parti lors des prochaines élections législatives et à prôner la paix autour d’elles en cette période électorale.

Selon Akoélé Adanlete Lawson, déléguée communale Amoutivé du MFU, avant les élections les femmes doivent rester mobilisées, se faire recenser sur le plan national pour pouvoir voter librement.

« Nous devons communiquer sur les notions de la paix, ce qui est très important parce qu’après les élections nous avons l’obligation en tant que fils et filles d’un même pays de maintenir la paix autour de nous. Pendant les élections également, la paix est très importante et donc chaque parti doit pouvoir se respecter. Nous au niveau du MFU, nous nous engageons à faire régner la paix autour de nous », a-t-elle ajouté.

Pour sa part, Raymonde Kayi Lawson de Souza, déléguée nationale du MFU a indiqué qu’en tant que militantes du parti UNIR, elles doivent se mobiliser autour du président de leur parti pour que sa politique aille de l’avant pour le bien de tous le peuple togolais.

« Nous nous sommes réunies autour des femmes d’Amoutivé en tant que militantes du parti UNIR pour pouvoir parler des échéances législatives qui auront lieu bientôt. On a voulu inciter les femmes d’Amoutivé à se mobiliser autour de notre président de parti et à voter les candidats de notre parti pour que sa politique aussi aille de l’avant pour le bien de tous les togolais », a indiqué Raymonde Kayi Lawson de Souza.

Pour rappel, le Togo se prépare pour les élections législatives qui auront lieu le 20 décembre prochain. Des élections dont les préparatifs et la date sont aujourd’hui contestés par la coalition de 14 partis politiques de l’opposition.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here