Recensement: UNIR appelle à la mobilisation générale, la coalition maintient le boycott

0
78

Le recensement électoral comptant pour les prochaines élections au Togo se poursuit dans la deuxième  zone. Pour le parti au pouvoir, tout se déroule normalement car il y a de l’affluence autour des centres de recensement. Mais à la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, on estime que c’est un coup de force électorale semblable à celui de 2005 susceptible d’occasionner encore des incidents graves et pour lequel on appelle au boycott.

Selon Poro Katanga Tchakpala, secrétaire préfectoral de l’Union pour la République (UNIR) Kozah, une tournée effectuée dans les centres  de recensement démontre  que tout se passe bien et qu’il y a de l’engouement.

« Nous avons commencé une tournée qui se poursuivra chaque jour. Ce que nous avons déjà constaté, c’est que tout ce se passe bien et qu’il y a de l’affluence autour des centres de recensement.  Nous nous demandons même si les huit jours vont suffire pour le recensement. Nous voulons dire à la population que le recensement est un acte civique et un droit citoyen. Quel que soit le parti pour lequel vous voulez voter, UNIR vous demande d’aller vous faire recenser », a indiqué Poro Katanga Tchakpala.

Du côté de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, on maintient toujours le boycott du recensement.

« Nous demandons à ce que les togolais refusent de s’impliquer dans ce coup de force électorale semblable à celui de 2005 et pour qui pourrait occasionner encore des centaines de morts. Aucun togolais de bon sens  ne s’associe à ce recensement », a déclaré Jean Kissi, secrétaire national du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), parti membre de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.

Il faut rappeler que la coalition des 14 partis politiques de l’opposition reproche au parti au pouvoir de poursuivre unilatéralement le processus électoral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here