Togo-Recomposition de la CENI : 3 des 8 membres de l’opposition nommés

0
158

Les députés togolais ont nommé mardi à l’Assemblée nationale trois (3) des huit (8) représentants  de l’opposition qui devraient désormais siéger à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Ces membres qui sont issus de l’opposition extra-parlementaire et de la société civile viennent respectivement de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA), du Parti National Panafricain (PNP) et de l’Association pour la Promotion de l’Etat de Droit au Togo (APED-Togo). Il s’agit de Sibabi Boutchou (CDPA), Sebab-Gueffe Tchah Tchassanti Nourdine (PNP) et Kluvia Mateli Amatepe Seth (APED-Togo) qui remplacent d’office les représentants du Nouvel Engagement Togolais (NET), de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) et du Centre d’Observation et de Promotion de l’Etat de Droit (COPED).

Par contre la nomination des cinq (5) membres au titre de l’opposition parlementaire est reportée à une date ultérieure à cause du blocage dû à la position de l’Union des Forces du Changement (UFC) qui réclame son appartenance à l’opposition parlementaire malgré qu’elle soit au gouvernement.

En effet, la 2e réunion du comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de la CEDEAO pour la résolution de la crise togolaise tenu le 23 septembre dernier a décidé de la recomposition et exigé de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition l’envoi de ses huit (8) membres devant siéger à la CENI au plus tard le 30 septembre. Conformément à cette décision, la présidente du groupe parlementaire de l’Alliance Nationale du Changement (ANC), Isabelle Améganvi a envoyé dans la nuit du 30 septembre dernier au président de l’Assemblée nationale, une liste qui ne comportait pas l’UFC. Ce qui n’a pas plu au parti de Gilchrist Olympio, qui bien avant le 30 septembre, informait le président de l’Assemblée nationale du maintien de représentant au sein de l’institution chargée d’organiser et de superviser les élections au Togo. C’est cette situation qui a bloqué la nomination des cinq (5) représentants de l’opposition parlementaire à la CENI.

La situation des cinq (5) représentants de l’opposition parlementaire sera donc étudiée au cours d’une autre séance. Le président de l’Assemblée nationale Dama Dramani, a promis que tout sera en œuvre afin que le problème soit réglé le plus tôt possible.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here