Réformes des finances : vers la tenue de la comptabilité patrimoniale en 2019

0
195

Le gouvernement togolais poursuit les efforts en faveur des réformes des finances publiques. C’est dans ce sens qu’un groupe de cinquante (50) cadres de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité publique (DGTCP) ont démarré lundi à Kpalimé (120 km de Lomé) une session de formation sur la comptabilité patrimoniale et en droits constatés. Organisée avec l’appui de l’Union Européenne à travers le projet Devis-Programme Pluriannuel, cette première session de formation prendra fin le vendredi 14 septembre prochain. Elle a pour objectif général de renforcer les capacités des cadres de la DGTCP dans la mise en œuvre des directives de 2009 portant cadre harmonisé de la gestion des finances publiques au sein de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) en matière de la tenue de la comptabilité patrimoniale et se veut particulièrement un cadre d’échange qui permettra aux participants de comprendre les objectifs de la réforme comptable de l’Etat et cadre juridique de la comptabilité de l’Etat, connaître la comptabilité d’exercice et son impact sur l’organisation et les missions des comptables publics et assimiler la comptabilisation des opérations.

Pour M. Apollinaire Elonyo Emenyimo, Directeur général adjoint du trésor et de la comptabilité publique, cette session de formation s’inscrit dans le cadre des réformes des finances publiques engagées par l’Etat et n’est que la première étape d’une série qui s’étendra sur les trois derniers de l’année 2018.

‘’Nous voulons faire en sorte qu’en janvier 2019, la DGTCP puisse entrer dans la comptabilité patrimoniale qui donne une image fidèle des opérations de l’Etat. Elle permet également d’avoir des informations financières sincères reflétant la réalité de ce que l’Etat fait, soit en dépense, soit en recette. C’est une comptabilité qui se rapproche de la comptabilité des entreprises commerciales. Nous nous dirigeons inexorablement vers la sincérité des opérations de l’Etat. Jusqu’à ce jour, le trésor public tient la comptabilité de caisse où les opérations ne sont enregistrées par les comptables que lors du décaissement ou de l’encaissement. Avec la comptabilité patrimoniale, les opérations seront enregistrées dès que le droit de l’Etat envers les tiers est constaté et vice versa. Il ne s’agira plus d’attendre le payement ou l’encaissement pour passer les écritures », a indiqué M. Emenyimo.

Pour rappel, la DGTCP a pour mission la mobilisation des ressources de l’Etat, la gestion des deniers publics, la réglementation des opérations bancaires, financières, la gestion de la dette publique et la tenue de la comptabilité publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here