Togo : La CENI remet la machine électorale en branle pour les législatives du 20 décembre

0
285

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) togolaise ne compte plus trainer les pas par rapport à la mise en œuvre des dispositions qui la concernent dans la feuille de route de sortie de crise proposée le 31 juillet à Lomé lors de la 53e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la  Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Dans un communiqué publié mercredi, le président de l’organisation chargée d’organiser les élections au Togo s’est félicité de ce que le 53e sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement la CEDEAO a abordé la situation sociopolitique au Togo, notamment l’exhortation à procéder à la révision intégrale du fichier électoral en vue de l’organisation, le 20 décembre 2018, des élections législatives.

« La CENI va s’atteler à mettre en œuvre toutes les dispositions pour remplir sa mission d’organisation et de supervision des consultations électorales, dans le respect de la Constitution et du Code électoral », promet Prof. Kodjona Kadanga, président de la CENI.

La CENI, poursuit-il, a repris ses activités en vue de l’installation de ses démembrements et de la préparation du recensement des électeurs, pour disposer d’un nouveau fichier électoral.

L’institution présidée par Prof. Kodjona Kadanga salue par ailleurs, l’instruction donnée par les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO à la Commission de la CEDEAO pour l’appui et l’expertise technique dans l’organisation et le déroulement des prochaines élections.

Elle invite enfin, les parties prenantes et l’ensemble de la classe politique togolaise à œuvrer pour la réussite du processus électoral, dans un esprit d’équité et transparence.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici