Togo : L’UMT condamne la profanation des mosquées et exige une enquête judiciaire

0
283

L’Union Musulmane du Togo (UMT) régit suite à la profanation dont ont fait l’objet les mosquées les 27, 31 juillet et le 3 août dernier à Lomé. Face à la presse ce mardi à Lomé, la principale organisation musulmane du Togo a dénoncé et condamné avec force tous ces actes de vandalisme et attire l’attention de la communauté nationale et internationale que celui qui a révélé le Saint Coran en est son Gardien et les mosquées ses Maisons. Elle qualifie ces actes d’ « ignobles » et de « provocation » et demande par conséquent aux autorités de redoubler d’effort pour la sécurisation des lieux de cultes et d’accélérer des enquêtes judiciaires en vue de retrouver les auteurs de ces actes et les punir conformément à la loi.

« Les auteurs de ces actes de vandalisme qui cherchent à mettre en péril le vivre ensemble religieux et l’entente inter-religions au Togo ne verront pas leurs objectifs atteints et les musulmans vivront en parfaite harmonie comme toujours avec toutes les obédiences religieuses », indique la déclaration liminaire.

L’UMT a également salué la réaction du gouvernement togolais à travers le ministre de la sécurité et celui de la justice qui ont effectué une visite sur les lieux en vue de constater de visu les faits.

Pour rappel, quatre (4) mosquées dans la préfecture d’Agoè-Nyivé, notamment celle de Houkui, Sogbossito, Demakpoè et Agoè-Centre ont été profanées les 27, 31 juillet et le 3 août dernier. Les auteurs de ces actes ont également déchiré et brûlé des Corans et autres matériels servant à prier dans ces différentes mosquées.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici