Garantir l’accès équitable des partis politiques aux médias publics

0
196

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) veut désormais garantir un accès équitables des médias publics aux partis politiques au Togo. Une rencontre d’échange a été initiée mardi par l’institution de régulation des médias à l’endroit des chargés de communication des partis politiques et des rédacteurs en chef des organes de presse publique. Les discussions ont porté sur les modalités pratiques des couvertures médiatiques des activités, l’accès équitable aux médias officiels et la sécurité des journalistes sur les lieux des manifestations.

Selon Pierre Sabi, président du comité affaire juridique et accès équitable aux médias officiels à la HAAC, les médias officiels sont ouverts à toutes les formations politiques, mais il y a des obligations à respecter pour y accéder.

« Nous avons réuni les responsables de communication pour leur dire qu’ils doivent servir de courroie de transmission entre les médias officiels et les partis politiques. La loi fait obligation aux partis politiques 48 heures avant toutes manifestations de déposer au niveau du ministère de la communication une demande de couverture médiatique. Il appartient aux responsables de la communication de rappeler aux leaders des politiques de s’acquitter de cette obligation et les médias officiels ont eux aussi l’obligation absolue conformément à l’arrêté que nous avons pris en 2014 de s’ouvrir à toutes les formations politiques régulièrement inscrites sur le territoire national », a-t-il indiqué.

Pour Willibronde Télou, Président de la HAAC, cette rencontre va instaurer une franche collaboration entre les médias officiels et les différents partis politiques pour la couverture médiatique de leurs activités.

« Dans le cadre de la consolidation de l’Etat de droit au Togo, je suis persuadé que cette rencontre augure d’une franche collaboration future entre les médias officiels et vos différentes formations politiques afin que vos activités soient couvertes et relayées. Pour l’apaisement du pays que prône le gouvernement et les acteurs politiques, il est plus urgent que la confiance revienne afin que tous les togolais se reconnaissent à travers les programmes et publications des médias de services publics », a ajouté le président de la HAAC.

Pour rappel, les organes de presse publique ont pour mission essentielle le traitement des informations dans l’impartialité et l’équité. Cette rencontre vise à remettre les pendules à l’heure avant les prochaines élections au Togo.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here