Disparition de 2 élèves depuis 5 mois au CEG Djagblé, le MMLK s’inquiète et déplore l’inaction des autorités

0
303

Deux élèves du nom de Koffi Gnakpo et Koffi Setodji âgés respectivement de 18 ans et de 16 ans en classe de 3ème et de 5ème au CEG de Djagblé sont portés disparus depuis déjà cinq mois et n’ont plus fait signe de vie jusqu’à ce jour, indique un communiqué rendu public jeudi dernier par le Mouvement Martin Luther King (MMLK), qui lance un cri de détresse et une mobilisation générale en vue de les retrouver ou du moins se situer sur leur sort.

Selon le communiqué signé par le Pasteur Edoh Komi, ces jeunes élèves portés disparus sont des amis et ne sont plus revenus de l’école depuis le 31 janvier. Ce qui a été également confirmé par l’un de leurs enseignants. Et depuis lors, les démarches entreprises par les deux familles n’ont permis d’avoir leur trace.

Cette situation amène le MMLK à se poser plusieurs questions : « y a-t-il encore espoir de les retrouver vivants ? Les autorités seraient-elles informées de leur disparition ? Si oui, qu’est-ce qu’elles pu faire après avoir été informées de la disparition des deux élèves ? ».

Pour le MMLK, si cette disparition avait eu lieu dans un autre pays, l’information aurait circulé longtemps tant sur les médias nationaux et internationaux voire les réseaux sociaux. « Et au delà, les instructions officielles auraient été données pour lancer les recherches et des conclusions seraient déjà présentées. Mais malheureusement les deux disparus n’ont été objet d’aucune préoccupation  nationale », a-t-il déploré.

Tout en espérant qu’ils sont encore en vie, le MMLK appelle les autorités togolaises à s’impliquer dans cette affaire afin d’aider les parents à avoir les trace de leurs enfants disparus.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here