Hommage au Prof. Akibodé, des défis sur l’espace, la société et le développement mis sur le tapis

0
153

L’université de Lomé rend hommage au professeur Antoine François Akibodé, à travers un colloque international axé sur le thème : « Espace, société et développement en Afrique subsaharienne » ouvert lundi à Lomé.

Organisée par le laboratoire de Recherche sur la Dynamique des Milieux et des Sociétés (LARDYMES), cette rencontre de trois jours permettra aux universités de la sous-région particulièrement de la communauté des enseignants chercheurs de saluer les mérites du professeur Antoine Koffi Akibodé, admis  à la retraite en juillet 2013 pour avoir consacré toute sa vie professionnelle au service de l’université de Lomé.

Selon le professeur Oladokoum Wonou, président du comité d’organisation, il s’agit d’une rencontre qui sera meublé par 65 communications faisant l’objet d’édition de deux mélanges en deux tomes, dont le premier porte sur 715 pages et le second sur 685 pages.

« En tant que géographes, nous avons à l’idée de contribuer à l’organisation, à l’aménagement de l’espace en améliorant le cadre de vie des populations. Ce colloque porte sur des axes notamment le milieu naturel et la dynamique des paysages, ruralité entre mutation et conflit, société environnement et migration, mobilité, échange et organisation des espaces, aménagement urbain et assainissement. « Toutes ces thématiques sont au cœur de la réflexion géographique et vous verrez que pendant les trois jours que nous allons passer ensemble ici, les enseignants chercheurs venus de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Tchad, du Niger, du Gabon, du Burkina Faso, du Congo vont à travers leurs communications arriver à une synergie de réflexion qui aura pour soubassement un point commun. C’est la similitude des problèmes qui se posent à nos espaces et en cela les chercheurs arriveront à tirer des conclusions en termes de résultats que nous proposerons aux décideurs », a-t-il précisé.

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Octave Nicoué Broohm, s’est félicité de la tenue dudit colloque, dont les échanges académiques coïncident avec un hommage mérité au Prof. Antoine Akibodé, qui a travaillé des décennies sur des axes de cette thématique. « Il y a dans l’histoire des hommages universitaires, une part de légende. Ils sont frappés du seau de la solennité. Ce sont des moments privilégiés de communion, de témoignage, de brassages à témoin. Aussi s’agit-il de la communauté Universitaire de s’acquitter d’un agréable devoir : honorer ceux qui, dans leur carrière, se sont particulièrement illustrés, en lui consacrant leur énergie, leur temps et leur talent. L’élu du jour, celui que nous honorons, Prof. Antoine Koffi Akibodé, mérite une telle reconnaissance, au regard de sa personnalité, de ses qualités scientifiques et de ses œuvres », a précisé M. Broohm.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here