15 jeunes formés par l’OIF et l’Université Senghor d’Alexandrie sur les projets touristiques et culturels

0
83

Quinze jeunes togolais et de la sous-région ouest africaine ont reçu vendredi à Lomé, leur attestation de fin de formation sur la « gestion et la mise en valeur touristique du patrimoine local ».

Initiée par la commission nationale de la Francophonie en collaboration avec l’Université Senghor d’Alexandrie, cette 3e session de formation a permis d’apprendre aux participants comment élaborer et gérer les projets touristiques et culturels. Elle a démarré le 28 mai et a pris fin le 1er juin dernier.

A l’issue de la formation, les récipiendaires disent être aptes à réaliser les projets de gestion et de mise en valeur touristique du patrimoine local.

« Mon objectif, c’est d’abord, acquérir des capacités, des aptitudes pour mieux m’intéresser à la chose culturelle au Togo et principalement, avoir des acquis pour m’inscrire à l’Université Senghor dans le domaine du patrimoine culturel », a déclaré un récipiendaire.

Pour l’un des responsables de cette université, l’idée de cette formation est d’amener les jeunes africaines à accéder plus facilement à cette université.

« Concrètement, il s’agit de mettre en place une structure professionnelle de présentation des projets culturels. Les récipiendaires peuvent faire valoir leurs attestations dans la recherche du travail. Ils peuvent également postuler à l’appel à candidature de l’université Senghor », a-t-il conclu.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here