Le Togo conduira les négociations avec l’UE pour un nouvel accord de partenariat ACP-UE

0
55

Aux termes des travaux de la 107e session du comité ministériel des pays ACP, les délégués des 79 pays ACP ont retenu le Togo pour conduire les discussions en vue de l’adoption d’un nouvel accord post 2020, un accord qui va remplacer celui de Cotonou signé en 2000. Huit décisions ainsi que deux résolutions ont été également prises.

Le ministre des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey a reçu les documents des mains de Kamina Johnson Smith, Présidente du conseil des ministres ACP.

« A partir du mois d’août qui arrive, une nouvelle page de négociation s’ouvrira pour une durée de 2 ans. Le Togo a été désigné parmi les 79 pays comme le président du groupe de négociation. Et donc à partir du mois d’août, le Togo va commencer la discussion au nom des 79 pays avec l’Union Européenne afin qu’après 2020, nous puissions arriver à un nouvel accord de partenariat. Nous sommes passés de Lomé 1, Lomé 2, Lomé 3, Lomé 4, aujourd’hui c’est Cotonou et nous pensons que le post Cotonou qui va se dérouler après 2020 sera une autre phase et le Togo a la responsabilité de mener ces discussions pendant 2 ans avec les partenaires européens », a laissé entendre le chef de la diplomatie togolaise.

Les décisions qui ont été prises à l’issue des travaux sont entre autres, celles qui sont relatives à la conduite des affaires au sein des ACP, au climat, au développement économique et social, au pays qui va accueillir la prochaine cérémonie de signature (décision reportée à la prochaine session ministérielle) qui aura lieu à Bruxelles. Il y a eu la décision fondamentale sur le mandat qui a été adopté parce que c’est ce mandat qui autorise désormais les ACP à entrer en négociation avec l’UE.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here