Togo : Couverture médicale sociale pour les artisans d’ici la fin de l’année 2018

0
54

Tout comme les fonctionnaires, les élèves, c’est le tour également des artisans de bénéficier de la couverture sociale maladie. En vue de baliser la voie pour cette assurance, le ministère du développement à la base de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes a organisé mercredi à Lomé un atelier  de validation de l’étude de faisabilité pour la mise en place d’un dispositif de protection sociale des artisans. Cette rencontre a connu la présence de Victoire Tomégah-Dogbé, ministre en charge de l’artisanat et de Myriam Dossou, Directrice générale de l’Institut national d’assurance maladie (INAM), de Joseph Kazandou, représentant du préfet d’Agoè Nyivé et des partenaires techniques et financiers du projet.

L’artisanat joue un rôle très important dans l’économie nationale et participe à plus de 45% au PIB du Togo. Pour permettre à cette couche de jouir fondamentalement des fruits  de leur travail et de ne pas se soucier des problèmes de santé qui peuvent survenir dans l’exercice de leur fonction, le gouvernement par l’entremise du ministère en charge de l’artisanat a initié cet atelier qui permettra aux participants d’analyser les résultats du diagnostic concernant le niveau de vulnérabilité des artisans et des membres de leur famille.

Valider les pratiques en matière de protection sociale dans le secteur de l’artisanat recensées lors de la phase diagnostique, valider les capacités contributives des artisans au fonctionnement d’un système de protection sociale, analyser la pertinence des stratégies de protection sociale des artisans et de leur famille proposées par l’étude, analyser la pertinence du mécanisme de protection sociale proposé aux artisans et à leur famille, analyser le dispositif institutionnel proposé par l’étude, examiner, amender et enrichir le document de l’étude, proposer éventuellement d’autres options et actions à entreprendre et mesures de mise en place du dispositif de protection sociale des artisans ; tels sont les objectifs assignés à cet atelier.

 «Nous avons pour mission de mettre en place un mécanisme approprié de protection sociale des artisans, c’est une orientation stratégique qui nous permet d’améliorer véritablement le quotidien des artisans et rendre ce secteur encore plus attractif surtout pour notre jeunesse ; c’est pourquoi notre ministère a sollicité les services d’un consultant afin de mener une étude de faisabilité pour la mise en œuvre de protection sociale pour les artisans » a affirmé Mme Dogbé.

Et d’ajouter « cette rencontre va permettre aux participants de donner leurs appréciations sur le contenu de cette étude et d’apporter leurs contributions au vu de sa validation. Les artisans évoluent dès fois dans des situations de précarité qui les rendent vulnérables et sont livrés à des risques professionnels, c’est à juste titre que le diagnostic sectoriel qui avait été réalisé à prélever un certain nombre de faiblesses majeures surtout l’environnement du travail qui est caractérisé par la fréquence des cas d’accidents dans l’exercice de cette profession ».

Pour sa part, le Président de l’Union des Chambres Régionales de Métier (UCRM), Eklou Kodjo a estimé que c’est une belle initiative venant du ministère en charge de l’artisanat.

« Quand un artisan tombe malade et qu’il n’a pas les moyens de payer ses médicaments l’état subventionne une partie donc c’est une joie pour nous d’accueillir cette initiative prise par notre ministère de tutelle » a t-il indiqué.

Par ailleurs, l’INAM présentera au cours de la rencontre les paramètres techniques de prise en charge de l’assurance maladie des artisans. Au Togo, l’artisanat connaît une forte croissance. Il contribue à la formation du PIB national (18% en moyenne), à la réduction des déséquilibres de la balance des paiements et à la baisse sensible du chômage au sein des populations. Cette tendance fait de lui un maillon important de l’économie togolaise.

Rappelons que les participants présents à cet atelier sont composés essentiellement des acteurs du secteur de l’artisanat, les membres des Chambres Régionales de Métiers, des représentants des acteurs impliqués dans la protection sociale et des personnes ressource.

Prudence A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here