Le Prof. Gogué déplore l’usage excessif des forces de l’ordre pour régler des problèmes à l’université

0
271

Le Professeur Aimé Gogué, président de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) dit regretter le recours excessif des forces de l’ordre dont font souvent les responsables des universités du Togo pour régler des petits problèmes qui se posent sur les campus universitaires.

Se prononçant vendredi dans l’émission « Audi-actu » de Victoire Fm, sur les échauffourées  de mardi dernier à l’université de Kara, où les étudiants  réunis en assemblée générale pour réclamer leurs allocations de secours ont été gazés par les forces de l’ordre, le Député à l’Assemblée nationale togolaise estime que les allocations de secours sont un droit pour les étudiants et qu’ils n’ont même pas besoin de procéder à des revendications avant d’y accéder.

Selon lui, même si cela doit être le cas, les responsables universitaires doivent anticiper sur les événements en les informant que les allocations vont tarder d’être payées.

« Nous avons voté le budget depuis décembre dernier et on sait ce qui est réservé aux étudiants. Nous savons que l’Etat a probablement des problèmes de trésorerie, mais les repsonsables des unversités savent que le payement des allocations de secours à l’université constitue un point sensible. ils doivent normalement être prévisibles en informant les étudiants des difficultés qu’ils ont et établir un calendrier pour les payer. Les étudiants sont suffisamment responsables pour comprendre les difficultés que le gouvernement a et les délais que cela peut avoir », a-t-il indiqué.

Notons que juste au lendemain de leurs revendications, les étudiants de l’Université de Kara sont rentrés en possession de leurs allocations de secours.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here