Journée du 3 mai : l’IJAC outille les journalistes des Savanes sur leur responsabilité sociale en période de crise

0
138

Le 3 mai, Journée mondiale de la liberté de la presse est diversement célébrée au Togo. Au niveau de l’association ‘Initiative des Journalistes Africains pour la Citoyenneté (IJAC), c’est à travers une rencontre d’échange organisée à l’intention des journalistes de la région des Savanes à Dapaong ce samedi 5 mai que la journée a été célébrée.

Placée sous le thème : « Responsabilité sociale du journaliste face à la situation sociopolitique actuelle du Togo », cette rencontre a été une occasion pour l’IJAC de renforcer les capacités des journalistes de la région des Savanes sur les valeurs de la démocratie, de la liberté, la solidarité et de la paix, socle de tout développement

A l’occasion, l’IJAC a invité les journalistes à faire siennes les valeurs de l’égalité, de l’éducation, des droits de l’homme, des droits de l’enfant, le progrès social, etc. afin de faire du Togo, un pays où il fait bon vivre.

Pour l’IJAC, le journaliste est un acteur social mais il n’est pas un acteur politique au sens commun du terme bien que son rôle social ait un impact politique ; raison pour laquelle ses écrits doivent donc contribuer aux transformations sociales et politiques de son pays ou du monde.

Parlant de la responsabilité sociale, l’association estime que si la responsabilité est définie comme conséquence d’une situation particulière, elle exige du journaliste un agir responsable. Cet agir doit en tout temps tenir compte des impacts des informations à diffuser, dans l’opinion.

« Si des informations à diffuser sont de nature à entamer le vivre ensemble, il est important de savoir qu’on a une grande responsabilité, surtout d’ordre social », a souligné Eli Goka-Adokanu, Président de l’IJAC.

Partenaire organisationnel du Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD), l’IJAC est une organisation de journalistes panafricains créée le 15 juin 2013, en vue d’œuvrer pour la promotion de la citoyenneté et le civisme en Afrique. Elle regroupe tout journaliste africain sans distinction, soucieux de la promotion de la citoyenneté et du développement durable

Source : gapola.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here