Togo : Les pays membres d’AFRISTAT œuvrent pour la promotion des SNDS à Lomé

0
40

Dans le but de promouvoir les stratégies nationales de développement de la statistique (SNDS) comme cadre d’amélioration de la production et d’utilisation des statistiques officielles, l’Observatoire Économique et Statistique d’Afrique Subsaharienne (AFRISTAT) et la Banque Africaine de Développement (BAD) ont initié ce lundi et ce jusqu’à jeudi prochain à Lomé, un séminaire sous-régional de renforcement  des capacités en matière d’élaboration, de suivi et évaluation de la mise en œuvre des stratégies nationales de développement de la statistique(SNDS).

Depuis 2004, la Communauté Statistique a adopté le plan d’action de Marrakech pour les statistiques. Parmi les recommandations, on note entre autres, l’élaboration par les pays à faible revenu des Stratégies nationales de développement de la statistique (SNDS) qui devront être les cadres fédérateurs des initiatives en matière de statistique au niveau de chaque pays. Mais, force est de constater que les faiblesses ont été observées quant à la conception et à l’utilisation d’outils pour leur suivi et évaluation. C’est dans le souci de trouver les voies et moyens pour la mise en œuvre des SNDS que cet atelier séminaire est organisé.

Pour le Directeur général d’AFRISTAT, Cosme Vodounou, cette rencontre permettra de mener des réflexions collectives devant permettre aux SNDS de servir véritablement de cadre pour la production pérenne d’indicateurs relatifs aux Objectifs du Développement Durabble (ODD) en lien avec le processus de développement national. Il s’agira de promouvoir la SNDS comme cadre d’actualisation et de renforcement de la révolution de données en Afrique. De même partager les expériences des pays, en particulier, sur les raisons de ce qui a bien fonctionné et également sur celles de ce qui n’a pas bien fonctionné.

Ouvrant le séminaire, le Directeur de Cabinet du ministère de la planification, M. Edjéou a, dans son allocution remercié les organisateurs pour avoir porté leur choix sur Lomé. Il a ensuite rappelé que les bonnes statistiques font partie intégrante d’un environnement favorable au développement. Nous invitons les acteurs à travailler ardemment pendant ces quatre jours pour que leurs réflexions puissent aboutir à une proposition de stratégies de renforcement des capacités afin de disposer des documents cadres cohérents arrimés avec les nouvelles visions de production statistique de qualité », a-t-il indiqué.

Notons que ce séminaire  sous-régional regroupe les pays membres de l’Afrique francophone de la sous coordination d’AFRISTAT.

Prudence A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here