La BIDC octroie 4 milliards à Nada Oil pour installer sa 4ème unité de production en Côte d’Ivoire

0
230

Une signature d’accord de prêt est intervenue mardi entre la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) et la société Nada Oil West Africa basée en Côte d’Ivoire.

Evalué à 4 milliards de F CFA, ce prêt permettra de financer partiellement une usine de transformation d’huile de palme en Côte d’Ivoire. Cet accord de prêt vient appuyer la société Nada Oil West Africa afin d’installer sa quatrième unité de production.

« Nada Oil West Africa a déjà trois unités de production en Côte d’Ivoire et intervient dans un certain nombre d’activités de consommation et autres. Nous avons signé ce matin une convention qui porte sur le financement d’une unité d’épargne. C’est la quatrième industrie que nous sommes en train de mettre en place, ce qui prouve que le groupe est très représenté en matière de tout ce qui est activité pour apporter une valeur ajoutée à tous les produits locaux en Côte d’Ivoire. Nous avons un engagement total de 140 milliards de F CFA en Côte d’Ivoire et également pour l’ensemble de la sous-région ouest africaine. Vous comprenez avec moi l’impact que cela a sur l’économie de la sous-région », a laissé entendre Bashir Maman Ifo, président de la BIDC.

Ernest Zabo Dally, Président directeur général de Nada Oil West Africa se dit combler de ce prêt de la BIDC qui permettra de satisfaire les besoins en huile de palme exprimé dans la sous-région.

« C’est un besoin énorme dans notre sous-région. Le déficit en oléagineux dans notre zone CEDEAO est élevé. Le Ghana et le Nigéria consomment beaucoup de telle sorte que les besoins sont énormes et on a recours à l’importation. Je pense qu’il est toujours important que localement nous puissions apporter une réponse. La demande est là, donc je pense que ce soutien de la BIDC va permettre accroître notre productivité », a-t-il indiqué.

Notons qu’à partir de cet accord de prêt, Nada Oil West Africa compte augmenter le nombre de ses employés qui passera des 600 à 1.000 emplois directs.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here