Togo : La C14 fait le point de son déplacement sur Accra et maintient ses manifestations

0
150

Va-t-on vers un nouveau débrayage dans les rues de Lomé et des villes de l’intérieur du pays dans les prochains jours ? C’est une question que se posent plusieurs Togolais quand on sait que la coalition des 14 partis politiques de l’opposition (C14) maintient ses manifestations des 11, 12 et 14 avril prochains dans les rues de Lomé et dans les villes de l’intérieur du pays malgré qu’elles soient interdites par les autorités togolaises.

De retour d’Accra lundi où elle est allée discuter avec le facilitateur du dialogue, Nana Akufo-Addo de son intention de reprendre les manifestations de rue, la C14 a rendu compte ce mardi à la presse de son déplacement.

Au cours de cette rencontre, la C14 a réitéré le maintien de ses manifestations en appelant la population togolaise à se mobiliser massivement pour mettre en demeure le pouvoir et manifester son ras-le-bol par rapport à l’évolution de la situation sociopolitique actuelle.

Dans sa déclaration liminaire, l’on relève que la délégation qui s’est rendue chez Nana Akufo-Addo lui a fait part de l’interprétation erronée que fait le pouvoir de sa volonté de suspendre les manifestations durant le dialogue.

« La coalition a également notifié au facilitateur du dialogue que le gouvernement poursuit de façon unilatérale le processus électoral malgré sa promesse de les faire suspendre lors du dernier round du dialogue, interdit systématiquement les manifestations des syndicats et Organisations de la société civile qui ne sont pas parties au dialogue, opère des intimidations, des arrestations et  maintient de l’état de siège dans les villes de Mango, Bafilo et Sokodé », indique la déclaration.

Selon l’opposition togolaise, le président Faure Gnassingbé a fait part au facilitateur à travers une délégation du gouvernement reçu à Accra le 4 avril dernier, ses préoccupations face aux retards observés dans le processus électoral et des graves conséquences que pourraient avoir ces retards sur les délais constitutionnels fixés pour l’organisation des élections.

Concernant la poursuite du processus électoral, la C14 fait savoir que le président s’est dit « surpris » puisqu’au cours de la dernière session du dialogue, le pouvoir a promis le faire suspendre en attendant que le dialogue s’y penche.

C’est toutes ces situations qui amènent la C14 à renouer avec les manifestations de rue les 11, 12 et 14 avril prochains malgré l’interdiction du gouvernement. Plusieurs Togolais se demandent ce qui va se réellement se passer si l’on se souvient de ce qui se passe souvent lorsque les manifestations sont interdites au Togo et que les organisateurs les maintiennent. Que les uns et les autres fassent prévaloir l’intérêt national au-dessus de l’intérêt partisan pour que la sérénité revienne sur la terre de nos aïeux.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here