Togo : Le gouvernement veut susciter l’adhésion des investisseurs autour de l’agropole de la Kara

0
55

Le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche a présenté ce mardi à Lomé au cours d’une conférence de presse, le projet de mise en place de l’agropole de la Kara dans le cadre du Programme de Promotion du Développement des Agropoles au Togo (PRODAT), en présence du Colonel Ouro Koura Agadazi, patron de ce département ministériel, du Président de la Chambre de Commerce et d’industrie du Togo (CCIT), Germain Méba, du Président du Conseil National du patronat (CNP), Laurent Tamégnon et du Directeur général de la société Nouvelle Industrie des Oléagineux du Togo (NIOTO), Thierry Awesso.

Cette rencontre avec la presse a également une occasion pour annoncer les journées d’information et de promotion que le ministère organise en direction des investisseurs potentiels et des acteurs clés des principales filières agricoles (y compris les institutions financières) les 5 et 6 avril prochains à l’hôtel Eda Oba de Lomé afin susciter leur adhésion autour dudit projet.

Selon le Colonel Ouro Koura Agadazi, ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, le projet de mise en place de l’agropole de la Kara est un projet pilote qui a pour objectif de contribuer à la croissance agricole inclusive, à la création de l’emploi et à la réduction des importations alimentaires à travers des mesures aptes à favoriser l’investissement privé dans les filières prioritaires (riz, noix de cajou, sésame, maïs, soja, anacarde, poulet de chair et pisciculture), notamment dans la transformation des produits agricoles et la fourniture d’intrants et services agricoles.

« De façon spécifique, il a pour objectif de promouvoir des investissements privés dans les filières ciblées à travers des politiques d’appui, de gouvernance et des mesures incitatives ; promouvoir les chaînes de valeur prioritaires par la mise en place d’infrastructures de soutien à la production et à la transformation (y inclus l’agro-parc) et renforcer les capacités des acteurs des filières ciblées », a-t-il précisé.

Le projet consiste essentiellement à développer des infrastructures hydro-agricoles, mettre en valeur les terres agricoles (165 000 ha dans le bassin de la Kara) et appuyer l’installation d’unités de transformation dans un agro-parc pour favoriser la valorisation de la production agricole dans la zone du projet.

Les journées d’information et de promotion à l’intention des investisseurs, des acteurs clés des principales filières et des institutions financières, quant à elle, permettront de présenter à ces derniers ce que c’est qu’un agropole, les contours du projet, le business model et les différentes actions spécifiques aux filières, les conditions de mise en œuvre envisagées pour les filières et les approches possibles pour la gestion du parc.

Elles ont également pour objectif de sensibiliser les investisseurs potentiels aux opportunités offertes et de recueillir leurs observations pour une meilleure mise en œuvre et tester leur engagement pour contribuer à la gestion du parc.

Les responsables du CNP, de la CCIT et du NIOTO ont félicité le gouvernement pour avoir initié ce projet qui permettra de booster le secteur agricole au Togo voire l’économie nationale.

« Avec ce projet, non seulement plusieurs emplois seront créés mais aussi et surtout nous trouverons des matières premières locales pour la fabrication de l’huile », a indiqué M. Awesso.

Rappelons que le plan stratégique de développement des agropoles du Togo prend en compte dix (10) zones de transformation agro-alimentaire (ZTA) ou « agropole ». Le but visé est de mobiliser les investissements privés notamment dans la transformation agro-alimentaire en mettant en place des parcs agro-industriels bénéficiant des infrastructures les plus adaptées et de procédures harmonisées et incitatives.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here