La 5ème édition du Festival du Cinéma de Lomé s’ouvre sur le terrain de Forever à Lomé

0
56

Le terrain de football de Tokoin Forever Lomé accueille à partir de ce lundi 26 jusqu’au samedi 31 mars prochain la 5ème édition du Festival de Cinéma de Lomé (FECILOM).

Le festival a été lancé ce lundi 26 mars 2018 à Lomé par le Secrétaire général du ministère en charge de la culture Tinaka Kossi.

Placée sous le thème : « Quelle formation pour quel type de développement », la 5ème édition du FECILOM veut être un véritable cadre professionnel de rencontres de formations, d’échanges et de promotion d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles locales, dans la chaine de production à la diffusion des films.

Selon Joël Misséboukpo, Délégué général du FECILOM, les formations prévues au cours de ce festival ont démarré le 24 mars dernier pour prendre fin le 28 mars prochain. « Pour cette 5ème édition, le festival a initié un forum des jeunes cinéastes francophones engagés pour l’environnement qui va débattre de la contribution du cinéma vert pour le développement durable. Ce forum se tiendra le 29 mars prochain à Aného et va traiter essentiellement des questions environnementales telles que l’érosion côtière, la promotion de l’utilisation de l’énergie solaire. Il y aura également des projections de films itinérantes, des échanges professionnels avec les différentes nationalités présentes, des masters classes et des conférences notamment sur le thème du festival déjà le mardi 27 mars sur le terrain de Forever », a indiqué M. Misséboukpo.

A travers ce festival, les promoteurs entendent faire du Togo une grande plateforme tournante du cinéma africain particulièrement en court métrage.

« En terme d’ambition, nous visons très loin et nous voulons que demain le Togo soit une grande plateforme tournante du cinéma africain plus précisément le court métrage qui est à l’honneur sur ce festival. Notre vision est que lorsqu’on parle de court métrage, que le Togo soit une référence en la matière », a ajouté M. Misséboukpo.

M. Tinaka Kossi a pour sa part félicité les cinéastes qui se sont engagés à défendre les cultures à travers le 7ème art. « Je tiens à féliciter et à encourager tous les jeunes qui se donnent à l’entreprise cinématographique en Afrique en général et au Togo en particulier. Les activités inscrites au programme de ce festival rendront cette fête de l’image une occasion de très grande opportunité pour la jeunesse togolaise. Lomé, notre belle capitale connaîtra pendant cette période la projection de plusieurs films de 17 nationalités. Il s’agit donc d’une occasion pour vivre la diversité culturelle. Nous voudrions inviter les cinéastes, les cinéphiles et tout le public à ne rater aucun de ces films car ils permettront de découvrir la réalité cultuelle d’autre espace », a-t-il laissé entendre avant de vanter les mérites du Fonds d’aide à la culture qui a déjà soutenu la réalisation des films notamment ‘Solim’ et ‘Chérifa’ qui portent très loin l’image du Togo.

Au cours de cette 5ème édition du festival, un court métrage sera produit et projeté à la fin de la cérémonie de clôture. La Côte d’Ivoire est le pays d’honneur invité à cette 5ème édition du festival.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here