Journée mondiale de l’eau 2018 au Togo : Lékpa Gbégbéni a adressé un message à la nation

0
41

Le monde entier célèbre chaque 22 mars la journée mondiale de l’eau. Cette année, la célébration de cette journée est placée sous le thème : « L’eau : la réponse est dans la nature ».

Le Togo n’est pas resté en marge de cet événement. En prélude à la célébration de cette journée, le ministre en charge de l’eau et de l’hydraulique villageoise Antoine Lékpa Gbégbéni a adressé un message à la nation. Occasion au cours de laquelle, il invite les acteurs du secteur de l’eau à mutualiser leurs efforts pour des solutions idoines aux problèmes liés à cette denrée très importante pour la vie humaine et à l’assainissement.

Selon Antoine Lékpa Gbégbéni, la problématique de l’eau est l’une des préoccupations du gouvernement qui entreprend des actions concrètes pour améliorer les conditions d’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement.

« Les innombrables projets réalisés et qui sont en cours de réalisation sur toute l’étendue du territoire traduisent à suffisance cette ferme volonté du président de la République de faire de notre pays une référence où le droit fondamental du citoyen à disposer de l’eau potable en quantité et en qualité est une réalité. Grâce à cette détermination, le taux de desserte en eau potable a connu une nette amélioration passant de 42% au plan national en 2010 à plus de 52% aujourd’hui. Ce taux, par milieu, indique 57,67% en milieu rural, 47,20% en milieu semi-urbain et 50% en milieu urbain », s’est-il félicité.

Pour lui, le thème de la journée, vise à mettre l’emphase sur la corrélation existant entre la nature et la ressource en eau.

« Il s’agit concrètement d’explorer les différentes manières dont nous pouvons utiliser la nature pour surmonter les défis de l’eau et de l’assainissement qui sévissent de nos jours. La plantation d’arbre pour reconstituer les forêts, le rétablissement des rivières dans les plaines inondables et la restauration des humides sont des moyens durables et rentable rééquilibrer le cycle de l’eau, d’atténuer les effets du changement climatique, d’améliorer la santé humaine et répondre aux besoins en eau d’une population sans cesse croissante » a précisé le ministre dans son message.

L’apothéose de cette journée est prévue pour le 30 mars prochain à Lomé où un accent particulier sera mis sur les questions d’eau et la protection de l’environnement.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here