Le Togo veut œuvrer pour l’implication des femmes dans la résolution des conflits

0
79

Conformément à la demande du Conseil de Sécurité de l’ONU aux Etats membres de mettre en application les résolutions 1325, 1820, 2242 et 2250 et élaborer des Plans d’Action Nationaux (PAN) pour leur mise en œuvre, le ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation a organisé ce jeudi 22 mars à Lomé, un atelier regroupant les acteurs des secteurs publics et privés.

Il s’agit d’un atelier de validation du Plan d’Action National du Togo pour l’implication des femmes et des jeunes dans la résolution des conflits et la consolidation de la paix : stratégie de mise en œuvre des résolutions 1325, 1820, 2242, 2250 et suivantes du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Selon Tchabinandi Kolani-Yentcharé, ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, ces résolutions proposent des cadres pour la mise en œuvre et le suivi du programme portant sur les femmes, la paix et sécurité. « Point n’est besoin aujourd’hui de le rappeler ; nos sociétés actuelles sont permanemment en proie à des conflits de tout genre et principalement aux conflits armés qui mettent à rudes à épreuves la paix et toutes actions et initiatives de développement des nations. Les principales victimes des conséquences voire désastreuses de ces conflits sont généralement les enfants, les jeunes, les personnes âgées et surtout les femmes. C’est en raison de l’impact disproportionné et tout à fait particulier des conflits armés sur les femmes et de la reconnaissance des violences sexuelles en temps de guerres que le Conseil de Sécurité a pris ces résolutions pour appeler les Etats membres et tous les acteurs à faire en sorte que les femmes participent pleinement sur un pied d’égalité avec les hommes à tous les efforts visant à maintenir et à consolider la paix et la sécurité », a indiqué Mme Yentcharé.

« C’est en s’inscrivant dans cette dynamique que consulte de leur attitude naturelle à construire et à préserver la paix aux fins de protéger la vie qu’elles donnent que de vaillantes femmes des secteurs publics et privés se constituées en réseau et en groupe pour promouvoir des actions de maintien et de consolidation de la paix et de sécurité dans notre pays », a-t-elle ajouté.

Au cours des travaux de cet atelier, les participants auront à apporter des amendements au projet de document.

Pour rappel, la résolution 1325 d’octobre met l’accent sur l’importance et la reconnaissance du rôle que doivent jouer les femmes dans la prévention et la gestion des conflits pour la consolidation de la paix. La résolution 1820 de juin 2008 a pour objet de protéger les femmes et les jeunes filles contre les violences sexuelles lors des conflits. La résolution 2242 d’octobre 2015 vise à lutter contre l’extrémisme violent et la résolution 2250 porte sur l’implication des jeunes dans la prévention et le règlement des conflits et dans la consolidation de la paix.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here