Edoh Komi : ‘Il faut rendre facile aux citoyens la demande de délivrance des pièces d’identité’

0
318

Près de 70% de togolais ne disposent pas de pièces d’identité. Pour remédier à cette situation due aux tracas qui sont récurrents dans les formalités de demande de ces pièces au Togo, le pasteur Edoh Komi, président du Mouvement Martin Luther King, la voix des sans voix, demande aux autorités togolaises de rendre un peu plus souples les choses aux populations.

Reçu ce mercredi par nos confrères de la radio Victoire Fm, le défenseur des droits de l’homme est allé plus loin en demandant même que ces pièces soient délivrées gratuitement aux citoyens.

« Comme c’est un droit constitutionnel, moi je souhaite même que les toutes les pièces d’identification citoyenne soient gratuites ; que ce soit le certificat d’origine ou la carte d’identité. Au cas échéant, il faut carrément revoir les frais à la baisse pour qu’ils soient à la portée de tous les togolais », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, il dénonce le fait que les services qui se chargent de délivrer ces pièces soient très éloignés des populations.

« Il n’est pas normal que pour avoir un simple duplicata de sa nationalité à un prix de 1 000F, il faut quitter de très loin, quel que soit sa situation géographique pour aller au service de nationalité. Ce n’est pas normal. Le casier judiciaire aussi pose problème car il faut monter jusqu’à son origine alors qu’aujourd’hui on peut centraliser tout ça à Lomé pour les gens puissent facilement en avoir accès. Il faut rendre la vie facile aux citoyens ; je crois que c’est ça gouverner. C’est ce que nous demandons et que le gouvernement fasse un effort de revoir les prix à la baisse et faciliter les formalités de demande de ces pièces aux citoyens », a-t-il précisé.

Aussi, pour lui, cinq (5) ans pour la durée de validité d’une carte d’identité et d’un passeport, c’est trop court.

« Ailleurs, la durée de validité de la carte d’identité et du passeport c’est 10 ans. Il faut prolonger cela au Togo aussi, parce qu’en renouvelant il faut payer et cela pose problème. On peut renouveler gratuitement puisqu’on a déjà toutes les pièces. Dès fois même, les pièces que vous avez prises pour faire votre carte d’identité en 2000 par exemple, en 2005 on vous dit que vos papiers ont des problèmes ; pourtant vous avez déjà une carte d’identité ou un passeport. On déclare ces papiers nuls et on vous dit de remonter pour corriger les choses. Cela fait des frais et ça fatigue les citoyens. Il faut que le gouvernement revoit cet aspect de la chose pour que tous les citoyens puissent avoir facilement leurs pièces d’identité », a martelé le pasteur.

Pour faciliter les tracas aux citoyens, le gouvernement organisent de temps en temps des campagnes foraines d’établissement des pièces d’identité, mais beaucoup de choses restent pour motiver les togolais à se faire délivrer ces pièces.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici