Affaire de notes truquées : La coalition dénonce un ‘règlement de comptes’ contre les acteurs de la société civile

0
277

La coalition de l’opposition togolaise condamne avec rigueur l’instrumentalisation de la justice et l’usage des services spéciaux de l’Etat pour régler des comptes politiques et tenter de museler les acteurs politiques et de la société civile.

Cette condamnation est faite dans une déclaration rendue publique ce mardi suite aux récents remous qui ont eu lieu la semaine dernière à la Faculté des sciences de la santé (FSS) de l’université de Lomé par rapport à une affaire de notes truquées et pour laquelle le Professeur Ihou Watéba et de deux étudiants, Tamekoe Amoudzi Léontine et Dosseh Foly Yann Cédric ont été interpellés et détenus au Service de Recherche et d’Investigation (SRI).

La coalition déclare que c’est avec consternation qu’elle a suivi cette situation et qu’elle déplore le fait que malgré les efforts que le président ghanéen, Nana Akufo-Addo fait pour une sortie de crise au Togo, le régime continue d’exercer des « mesures d’intimidations » et de « menaces » sur les acteurs engagés dans la défense des libertés publiques.

Par ailleurs, précise la déclaration, elle dénonce et exprime sa profonde indignation suite aux violences psychologiques exercées sur les personnes interpellées et les graves conséquences qui se sont produites sur la santé du Professeur Ihou Watéba, à qui elle souhaite un prompt rétablissement.

Elle dit être satisfaite de la grande mobilisation de toute la classe politique de l’opposition, de toutes les organisations de la société civile et des amis du Togo qui a contraint le régime à faire marche en arrière dans son « complot » et remettre en liberté toutes les personnes interpellées dans cette « affaire sombre ».

La coalition tient, poursuit la déclaration, à rappeler au régime qu’aucune « mesure d’intimidation », de « harcèlement » et de « violence » sur les leaders politiques et d’opinions ne sera de nature à faire dévier le peuple de ses objectifs de connaitre une vie démocratique saine et un espace de liberté dans la démocratie incarnée par l’alternance au sommet de l’Etat.

Enfin, elle en appelle à la vigilance et à la mobilisation du peuple jusqu’à l’atteinte de ses objectifs.

Max D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici